Le Parquet de Paris: Parfait Kolelas bien mort du Covid

Suite à l’ouverture d’une enquête, confiée à la section criminelle, sur la recherche des causes de la mort de l’opposant Guy Brice Parfait Kolelas, le corps du défunt a été autopsié le mardi 23 mars, à l’Institut médico-légal de Paris.

Selon les résultats de l’autopsie rendus publique par le procureur de la république près le tribunal judiciaire de Bobigny mercredi en début d’après-midi, Guy Brice Parfait Kolelas est décédé d’un diabète déséquilibré par le covid-19.

« Une insuffisance cardio-respiratoire due à une pneumopathie diffuse sévère bilatérale compatible avec la constatation médicale congolaise de Covid 19, la contamination au virus SARS-CoV-2 étant confirmée par la virologie moléculaire. »

Les examens toxicologiques n’ont pas mis en évidence une substance nocive quelconque, ayant pu entraîner la mort.

Il est à noter que Guy Brice Parfait Kolelas qui souffrait du diabète, présentait des comorbidités qui le rendaient vulnérable face au covid-19.

Les conclusions de ce rapport éteignent de fait l’action judiciaire ouverte à cet effet. Aussi, l’autorité judiciaire a-t-elle décidé de restituer le corps du défunt à la famille, même si celui-ci se trouve toujours en dépôt à l’Institut médico-légal, au quai de la Rappée.https://lesechos-congobrazza.com

Previous articleLibye, « Le boucher d’Haftar » assassiné à Benghazi
Next articleOr noir, Total au mieux avec Sassou
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)