Premiers pas du parti de Macron vers la reconnaissance du Sahara marocain

Partages

L’installation d’une antenne de « la République en Marche », le mouvement d’Emmanuel Macron, au Sahara occidental est vue au Maroc comme un premier pas vers la création d’un consulat

Pour célébrer les cinq ans de la naissance du mouvement En Marche (LREM), le parti présidentiel annonce renforcer sa présence au Maghreb et en Afrique de l’Ouest auprès des Français de l’étranger. C’est par la voix de la députée Marie Christine Verdier Jouclas, porte-parole des députés Macronistes à l’Assemblée Nationale, que La République En Marche annonce « se réjouir tout particulièrement » de la création d’un comité à Dakhla, précisant que ce comité se situe dans « les provinces du Sud marocain ».

Verdier Jouclas et le référent de LREM au Maghreb et en Afrique de l’Ouest Jaoued Boussakouran promettent également de faire le déplacement à Dakhla pour inaugurer formellement ce nouveau comité dès que les conditions sanitaires le permettront. Cet acte politique majeur qui engage le parti présidentiel français fait suite à de nombreux appels de personnalités politiques françaises appelant la France à emboîter le pas aux Etats-Unis et reconnaître la souveraineté pleine et entière du Maroc sur le Sahara.

Le Sahara marocain s’inscrit dans le sens de l’Histoire

 
Partages

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here