Le Maroc a gagné une bataille, il veut gagner la guerre

Partages

Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires Etrangères, voudrait que les pays européens suivent l’exemple des États-Unis, qui ont reconnu la souveraineté marocaine sur cette ancienne colonie espagnole qu’est le Sahara occidental.

Nasser Bourita est soudain passé de l’arabe au français. Pourtant, lors de sa conférence de presse le vendredi 15 janvier 2021 à Rabat, aucune question n’a été posée dans cette langue au ministre des affaires étrangères du Maroc. S’il a subitement changé de langue, c’est sans doute qu’il avait un message à faire passer aux européens.

«L’Europe doit sortir de sa zone de confort et suivre la dynamique des États-Unis» qui, le 10 décembre 2020, ont reconnu la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental en échange de l’établissement de relations diplomatiques entre Rabat et Tel Aviv. «Une partie de l’Europe doit être plus audacieuse, car elle est proche de ce conflit», a-t-il ajouté.

Paris répond présent !

Nasser Bourita a conclu par un appel à une conférence sponsorisée par son ministère et le département d’État américain en appui au plan d’autonomie sous souveraineté marocaine du Sahara occidental. Rabat le propose depuis 2007 pour résoudre le conflit. Une quarantaine de pays ont participé à une réunion virtuelleen ce sens. Parmi eux un seul pays européen, la France.

Après que la superpuissance a reconnu la souveraineté marocaine, après qu’une vingtaine de pays africains et arabes ont même annoncé l’ouverture de consulats au Sahara, la diplomatie de Rabat veut pousser son succès. Elle demande aux dirigeants européens d’emboîter le pas à l’ex-président Donald Trump ou, tout au moins, de soutenir l’autonomie. L’Espagne, ancienne puissance coloniale, est la première visée.

Partages
Previous articleMali, paroles de rescapés sur la bavure des Français
Next articleTunisie, les chiffres vertigineux de la crise économique
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)

7 COMMENTS

  1. C’est à la suite de la demande du Maroc que le « Sahara occidental » figure sur la liste des territoires non autonomes (contre l´Espagne) selon l’Organisation des Nations unies et cela depuis 1963, c´est á dire avant même l’existance du polisario, crée en 1973 par deux dictateurs, Kadafi et Boumediene contre le Maroc.
    L’ONU a conclu á l’inapplicabilité du référendum au Sahara Marocain en 2000, et a conclu qu’ìl faudrait trouver une solution politique, d’ou la solution de l’autonomie proposée par le Maroc.
    La majorité des Sahraouis vit au Maroc dans la paix et la dignité, contrairement aux 15% des sahraouis Séquestrés interdit de mouvement, et interdit aux personnels du HCR, dans les camps de Tindouf.
    L’algerie est l’acteur principal dans cet affaire, créatrice du polisario en 1973, et qui voudrait créer coûte que coûte un « état » fantoche pour faire la bronzette au bord de l’Atlantique.
    Le Sahara était marocain avant l’arrivée de l’Espagne et restera marocain jusqu’á la fin des temps.L’algerie utilise le polisario comme un pantin pour avoir un accés vers l’Atlantique… Mission Impossible.

  2. Pauvre maroc tu n’as gagné aucune bataille au contraire avec toute la misère que vie ton peuple tu as perdu ton honneur en échangeant Elkods avec les sionistes

  3. Le Maroc a gagné cette guerre depuis la reconnaissance américaine de l’intégrité territoriale du Maroc qui inclut le Sahara occidental, surtout avec l arrivée des démocrates au pouvoir, ces derniers sont toujours proches du Maroc ! Bravo, les marocains peuvent passer à autre chose !

  4. Le Maroc a gagné cette guerre depuis la reconnaissance américaine de l’intégrité territoriale du Maroc qui inclut le Sahara occidental, surtout avec l arrivée des démocrates au pouvoir, ces derniers sont toujours proches du Maroc ; bravo, les marocains peuvent passer à autre chose !

  5. Sans pétrole ni gaz le Marocain dispose d’un droit à une dotation touristique de 45 milles dirhams l’équivalent de 4,5 milles €, mieux encore 15 milles dirhams d’achats électroniques en devise. C’est cela gagner une bataille. Gagner la guerre C’est avoir un business plan équitable avec les pays Africains l’exemple du mega projet du gazoduc continental entre le Maroc et le Nigeria en est l’exemple. Avec la reconnaissance des USA de la Marocanite de son Sahara le Maroc s’est libéré de cette pression diplomatique qui bloque son élan. Le grain de sable dans les bottes a changé de pieds et le résultat en est la.

  6. « Le Maroc a gagné une bataille » !
    Ah ! Bon ! A l’aune de ce qui vient de se passer c’est plutôt l’inverse…
    Apprenez que le nouveau département d’État américain vient ce jour même de rétablir le trait séparant le Maroc et le Sahara Occidental.

Comments are closed.