Le mariage du Prince Napoléon avec une algérienne relance la guerre des mémoires

Partages
Les vives polémiques autour du rapport de Benjamin Stora sur « la mémoire de la colonisation et la guerre de guerre d’Algérie » vont-elles être relancées par le mariage, le 5 mars dernier,  entre le prince Joachim Murat et sa compagne algérienne, Yasmine Briki, à la mairie du 10e arrondissement de Paris. De la haute trahison, d’après les réseaux sociaux !
 
Les politiques tergiversent, les historiens s’enflamment, les journalistes enquêtent, et la cadence est appelée à s’accélérer :  cette saison France/ Algérie avec ses passions mémorielles et récupérations politiques n’est pas comme les autres ! Trompettes et zornas s’échauffent des deux côtés de la Méditerranée. Le 60 ème anniversaire des accords d’Evian (en mars 2022) et de l’indépendance de l’Algérie est un évènement qui à défaut de rapprocher les points de vues des historiens des deux pays va servir de carburant aux prochaines échéances politiques.
 
Aussi bien en France ( présidentielles de mai 2022) qu’en Algérie où le président Tebboune organise des élections législatives (annoncées pour juin 2021) suivies d’élections municipales. 
 

Immenses polémiques sur la toile

 
Néanmoins, le dernier évènement venu secouer cette question mémorielle n’émane ni des politiques ni des historiens, et encore moins des intellectuels concernés par la question. La nouvelle a été publiée par la presse people dans sa rubrique « Agenda des têtes couronnées ». Le prince Joachim Murat a épousé ce 5 mars 2021 sa compagne, Yasmine Briki à la mairie du 10e arrondissement de Paris.
 
Comme l’heureuse nouvelle tombe l’année de commémoration du bicentenaire de la mort de Napoléon, le communiqué de la famille évoque un hommage à l’arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-oncle de l’heureux marié. Et comme en Algérie, Gala est visiblement plus lu que Le Monde, l’officialisation d’un mariage civil entre une jeune algérienne et un descendant de Napoléon III a donné lieu très vite à des polémiques d’envergure sur les réseaux sociaux- reprises avec autant de passion dans la presse locale. 

 Yasmine Bikri, une nouvelle « Lady Di » 

Yasmine Briki, 39 ans, a grandi à Annaba, ville côtière de l’Est et n’est arrivée en France en 2004 que pour y poursuivre des études en relations internationales à la Sorbonne. Si beaucoup l’accusent de haute trahison, ils sont peut-être tout aussi nombreux ceux qui la défendent en la présentant comme une Lady Diana algérienne. Les détracteurs de Yasmine Briki estiment, sans surprise, qu’il est indécent qu’une Algérienne, cette reine des Harkis;  épouse un descendant d’un empereur « qui a consacré l’occupation de l’Algérie et encouragé la politique de colonies en toute atrocité et férocité ».
 
Ses fans en revanche rappellent que Yasmine Briki est fière de ses origines, et que son mariage la sert autant à elle qu’à son pays d’origine. Il est vrai que Yasmine Briki a tenu a rappeler dans le communiqué officiel du mariage que sa famille descend des Al Breiki, fondateurs de la Principauté Al Breik (1751-1866) à Hadramaout, région limitrophe de l’ancien royaume de Sabaa au sud est du Yémen. Bref Yasmine Briki n’est pas seulement une jolie femme algérienne sauvé par un prince de France, elle rappelle qu’elle est tout aussi noble, riche et fière de ses racines arabes. Experte en communication, Yasmine Briki dirige Gouvernance Think Tank Magazine, un média de réflexion sur les enjeux socio-économiques et environnementaux qu’elle a fondé en 2016. Quand elle ne joue au polo, elle donne un coup de main à sa sœur qui édite des livres pour enfants.
 
Nullement effrayée par les polémiques qui enflamment la toile, l’épouse du Prince a aussitôt déclaré que son mariage avec Joachim Charles Napoléon Murat a pour but « d’impulser un nouveau souffle aux relations entre l’Algérie et la France, notamment les dossiers ayant trait à la mémoire et l’histoire communes ».
On ne sait pas comment vont procéder le «Prince Charles et la Princesse Yasmine pour traiter d’une affaire aussi complexe, toujours prise en otage par les politiques. 
 
Mais on leur souhaite plein d’enfants. Rien de tel pour impulser des nouveaux rapprochements des mémoires entre les deux pays. 
 
Yasmine Briki, une nouvelle Lady DI !
Partages

3 COMMENTS

  1. Napoléon était plus humain envers les Algériens que les milliers de colons sans scrupule, avide du gain facile. En effet, il a permis de mettre un frein à la spoliation des terres ancestrales des Algériens … du moins durant son règne, une relative quiétude s’installa puisqu’il ordonna la mise en place de pierres distinctes afin de délimiter les terrains.

Comments are closed.