Le Maghreb menacé par une invasion de criquets

Partages

Après l’Afrique de l’Est, l’Afrique du Nord est menacée par une probable invasion des criquets pèlerin d’ici au troisième trimestre de l’année, a affirmé à l’APS, l’agence de presse algérienne, un cadre de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Selon les prévisions météorologiques, il est fort possible que les criquets, qui ont détruit les cultures en Afrique de l’Est, envahissent les pays d’Afrique de l’Ouest en juin avant d’atteindre les pays d’Afrique du Nord en octobre, a déclaré le Dr Mohamed Al-Amine Hamouni, secrétaire exécutif du comité de lutte contre les criquets dans la région de l’Ouest et Nord-Ouest de l’Afrique.

« Bien que la situation soit très calme jusqu’à présent, nous nous préparons à faire face à l’arrivée d’essaims de criquets », a déclaré Hamouni, soulignant qu’une mobilisation rapide pour le combattre réduirait les risques environnementaux, sociaux et économiques de ce fléau dans la région.

La saison des pluies menaçante

Le même expert a expliqué qu’au cours de la période actuelle, les criquets pèlerins affluent vers la région d’Afrique de l’Est, où les conditions naturelles sont très favorables à sa reproduction. Cependant, à partir de mai, les conditions météorologiques en Afrique de l’Ouest seront plus favorables à sa reproduction, notamment avec le début de la saison des pluies dans la région du Sahel africain à partir de juin.

Hamouni a souligné qu’il est important d’agir vite aux premiers groupes acridiens afin de réduire leur nombre et leur multiplication, ce qui contribue à réduire leurs risques environnementaux et économiques en Afrique du Nord et dans la région du Sahel. Il a ajouté que l’arrivée des essaims de criquets « coïnciderait avec la saison des pluies, ce qui contribue à créer un environnement approprié pour leur reproduction pendant quatre mois, et cela causerait de grands dommages aux ressources pastorales et agricoles de ces pays ».

À cet égard, il a souligné que le rôle de l’autorité était de renforcer les capacités d’intervention dans les pays du Sahel pour conserver les ressources agricoles et pastorales et empêcher l’augmentation des effectifs acridiens dans les pays d’Afrique du Nord. Il a souligné que «si la commission réussit à combattre le Criquet pèlerin dans la région occidentale en arrêtant l’invasion dans les Etats du Sahel, l’Algérie, le Maroc, la Tunisie et la Libye seront à l’abri du danger».

Partages