Le franc CFA, un sujet tabou

Partages

Le franc CFA est-il la marque d’un néocolonialisme français? Ou une question est plus complexe? Des réponses aux détracteurs de cette monnaie dans le livre décapant de Loup Viallet, (VA Éditions), « La fin du franc CFA »

Spécialiste français de l’économie et de la géopolitique africaine, Louis Viallet examine avec une précision chirurgicale les enjeux et les risques d’un abandon de cette monnaie si décriée. La future monnaie de remplacement du franc CFA, l »’éco » ne constituerait pas, selon lui, pas un meilleur compromis monétaire que le système actuel pour assurer l’intégration économique des États d’Afrique de l’Ouest, et donc leur émancipation de la garantie française.

Des responsabilités africaines

A l’inverse des essais polémiques parus récemment sur le sujet, La fin du franc CFA rétablit les responsabilités des dirigeants africains dans l’organisation de leurs espaces économiques, rappelle les évolutions successives du partenariat monétaire, pointe les limites et les pentes des alternatives au franc CFA, note l’absence de monopoles politiques et économiques de la France parmi les pays de la zone franc.

Et si la notion de Françafrique ne suffisait plus à décrire les relations franco-africaines ? Et si le franc CFA, monnaie ne méritait pas l’avalanche d’attaques dont il fait l’objet ? Et si ceux à qui profitent la fin du franc CFA étaient les adversaires de l’Afrique ?

La fin du franc CFA (VA Éditions, octobre 2020).

Partages
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments