Le fils du patron de l’armée algérienne en formation en France

 À peine le général Chengriha était nommé début 2020 à la tète de l’armée algérienne, son fils Chafik était envoyé en formation en France

Lorsque le gnééral Gaïd Salah était le chef d’état major de l’armée algérienne jusqu’à son décès en décembre 2019, son gendre médecin avait été nommé au poste très sensible de responsable médical de l’ambassade de France en Algérie. C’est làen effet que se négocient les transferts médicaux de puis l’Algérie jusqu’aux grands CHU parisiens.Le système profite d’abord aux hauts gradés  qui, malgré un positionnement public hostile à la France, profitent de ces opportunités de venir en France se faire soigner.

Lorsque le général Chengriha a été nommé à la tète de l’état major au début de l’année 2020 à la place de Gaïd Salahn son fils Chafik, capitaine de l’armée algérienne, a pu lui aussi être envoyé en France. Mais cette fois, il l’a été au titre d’une formation d’ingérnieur informaticien.

Le « Nibz França », ce qu’on applelle en Algérie « le parti de la France », se porte apparemment toujours aussi bien, notamment au sein de l’État Major de l’armée.

1 COMMENT

Comments are closed.