Le document secret d’Ennahdha pour soutenir Moncef Marzouki

Partages

Pour les présidentielles tunisiennes du 23 novembre, le mouvement islamiste Ennahdha donne dans une circulaire des consignes internes en faveur du président sortant Moncef Marzouki. Mondafrique s’est procuré le document tenu secret (voir ci contre). Des révélations de René Naba, notre ami chroniqueur et animateur du site « Madaniya »

20141117-version-arabe-circulaire-annahda-electionsOfficiellement le mouvement islamiste tunisien, arrivé en deuxième position aux législatives, a donné une consigne de neutralité pour le premier tour des présidentielles qui a lieu dimanche 23 novembre. Aucun candidat ne serait soutenu par les Frères Musulmans, Mais avec le double, voire le triple discours qui caractérise ce mouvement, le « bureau central des élections » vient de donner des consignes discrètes en interne en faveur de Moncef Marzouki, l’actuel chef d’Etat provisoire et leur allié au sein de la troika pendant les trois années passées. Voici ce que la circulaire interne du parti Ennadha, tenue secrète, qui a été adressée à tous ses cadres et militants pour soutenir Marzouki. Mondafrique se l’est procurée.

« Tunis, 17 Moharram 1436, correspondant au 10 novembre 2014
Bureau central des élections

Et dis: « Seigneur! Fais-moi entrer (à Médine) en homme véridique et loyal et fais moi sortir (de la Mecque) en homme véridique et loyal et suscite pour moi de ta part une force luttant à mes côtés)

Et dis: « Voici venu le vrai et voici disparu le faux et le caduc. Le faux et le caduc finissent toujours par disparaître »

 

A l’attention exclusive des membres engagés.

En vue d’épargner au pays et à la population les secousses et les divisions, afin de maintenir à l’abri le mouvement des périls ourdis contre lui, le Conseil Consultatif a été contraint de publier un communiqué sur l’objet de ses travaux qui se sont déroulés les 9 et 10 Moharram 1436, correspondant au 2-3 Novembre 2014, lors de sa 29me session, invitant les tunisiens à choisir un candidat à la présidence, conformément à ce que leur dicte leur conscience.

Dans la mesure où seules les personnes avisées sont averties des épreuves à leur surgissement et que le commun des mortels ne s’en rend compte que lorsqu’elles surviennent alors qu’il est déjà trop tard, le commun des mortels sous l’effet des campagnes d’intoxication médiatique et morale peut confondre le bien et le mal et se rendre compte des divisions qu’une fois le dégât intervenu.

Une dissension ne se neutralise qu’à ses débuts et seules les personnes avisées peuvent y mettre fin, particulièrement vous, distingués par Dieu, et affligés de la mission de préserver la nation et le pays.

En dépit des périls qui planent sur lui, le mouvement se voit contraint de donner des instructions à ses membres engagés en vue d’orienter SECRETEMENT les partisans, dans un sens qui sert les intérêts du pays et les serviteurs de Dieu, conformément aux prescriptions des Oulémas qui nous commandent de VOTER EN FAVEUR DU CANDIDAT MONCEF MARZOUKI, de le soutenir et de lui accorder notre plein appui en vue d’emporter le siège de la présidence, en surmontant les différends dans l’intérêt supérieur des musulmans et de la Tunisie.

Tel est l’avis qui a été arrêté sur la base des contacts, des consultations et des données et ceci dans notre intérêt et celui du pays.

L’obéissance est un des premiers devoirs. Un grand devoir découlant des obligations religieuses au point qu’elle prend place au niveau de la doctrine. Nous avons fait acte d’allégeance à l’obéissance et à l’écoute, dans l’heure et le malheur, un fait indiscutable.

Impératif de survie

Le devoir d’obéissance commande de mettre en application ce qui a été décidé, en veillant à MAINTENIR SECRETE CETTE INSTRUCTION, de mettre en relief la position publique du mouvement, de considérer cette obligation comme un IMPERATIF DE SURVIE, de ne pas s’abstenir de voter et de s’abstenir totalement de répliquer à toute déclaration émanant de son entourage contre le mouvement. Le sujet a été étudié et des frères sont en rapport avec lui.

Le bureau central des élections publiera ultérieurement des instructions au titre de l’orientation et de l’organisation et il incombe à tous de s’y conformer dans l’intérêt supérieur du mouvement et du pays. »

Madaniya.com

Partages