L’axe Macron Kagamé se confirme

1
Partages
Le roi Mohamed VI et la diplomatie marocaine ont été à la manoeuvre dans le rapprochement entre la France et le Rwanda qui se confirme.
Les relations entre les présidents Macron et Kagame sont bonnes et empreintes de la realpolitik. Les deux présidents ont une réelle empathie. A l’occasion d’événements internationaux, ils se sont déjà rencontré trois fois en un an. La période de crispation du président Hollande, entretenue par le lobby militaire jadis omniprésent à l’Élysée, est bien révolue. Le chef d’état-major des Armées, le général Lecointre, ancien de l’opération Turquoise au Rwanda, ne peut guère peser sur le président Macron, comme le faisait le général Puga auprès du président Hollande.
Le concours du Maroc a été important dans ce rapprochement. Le Roi du Maroc fait tout pour que la France soutienne la rwandaise Louise Mishikiwabo pour qu’elle devienen la prochaine Secrétaire générale de l’OIF.
L’Afrique qui bouge
Le président Kagame sera à Paris pour visiter le salon Viva Technology, qui se tiendra Porte de Versailles du 24 au 26 mai 2018. Ce salon international concurrence celui de Las Végas pour l’innovation technologique, l’intelligence artificielle, l’incubation des startups et l’e economie. Un espace réservé à l’Afrique sera la nouveauté du salon parisien. Plus d’une centaine d’entreprises africaines seront présentes à côté de plusieurs centaines de multinationales. Après Davos, Paul Kagame représentera l’Afrique qui bouge et qui entend participer au nouveau monde. C’est bien cette vision que soutient le président Macronet non celle d’une Françafrique encore vivante avec les kleptocrates d’Afrique centrale francophone.
Paul Kagame rencontrera le président Macron, après son retour de Saint Pétersbourg, le 25 mai. L’Union africaine que Kagame préside, la question du Sahara occidental, la situation en Centrafrique et la candidature de la ministre des Affaires étrangères,  Louise Mushikiwabo, pour la succession de Michaelle Jean, à la tête de l’OIF, seront au menu.
Il va de soi que le rétablissement des relations diplomatiques normalisées avec un ambassadeur de France à Kigali sera le point d’orgue de la rencontre de Paris. Les gestes, de part et d’autre, laissent espérer une telle issue.
Partages

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "L’axe Macron Kagamé se confirme"

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Gaétan Sebudandi
Invité

Un président qui ne sort pas directement du giron du PS a plus de chances, à coup sûr, d’échapper aux pressions de l’armée et milieux poltiques qui ont conduit l’implication de la France aux côtés des génocidaires au Rwanda en 1994.