L’armée du Niger en embuscade

Partages

Des figures de la société civile emprisonnées pour avoir manifesté, une insécurité grandissante, des finances publiques en ruine, une opinion publique hostile à la présence de bases militaires étrangères, une diplomatie française moins inconditionnelle sous Macron qu’elle ne l’était sous Hollande et un ministre de l’Intérieur enfin, âme damnée du régime, menacé d’une plainte d’un fils Kadhafi qui l’accuse d’avoir facilité son extradition contre de l’argent: la situation du Niger est juste catastrophique.

Dans un tel contexte,  il semble bien, nous indique-t-on de bonne source, que les militaires nigériens guettent le premier faux pas du pouvoir actuel pour mettre fin à une séquence jugée unanimement désastreuse. Rappelons nous que l’armée nigérienne avait su en 2010 par un coup d’Etat chasser le prédécesseur du président Issoufou et remettre le pays sur les rails de la démocratie. « Il suffirait d’une étincelle, affirme diplomate, une manifestation réprimée de façon sanglante ou des bagarres inter ethniques, pour que l’armée décide d’intervenir ».

L’armée démantelée

Le scénario est d’autant plus plausible que le président Issoufou ne dispose d’aucune vraie popularité au sein de son armée. Il le sait tellement que depuis son arrivée au pouvoir, il n’a cessé de décapiter sa propre armée, en envoyant les meilleurs éléments dans des fonctions d’attachés militaires à l’étranger ou dans des postes subalternes dans des provinces lointaines. A tel point que l’appareil sécuritaire nigérien est totalement fragilisé face aux groupes terroristes qui ont marqué des points ces derniers mois.

Lors du premier tour des dernières élections présidentielles, le vote des casernes l’avait désavoué nettement, Les militaires en effet avaient voté deux jours avant le reste des citoyens. Le résultat n’avait pas pu, lui, être fraudé, car sous bonne surveillance…de l’Armée.

Or les résultats avaient été catégoriques. Le principal opposant au pouvoir et ancien Président de l’Assemblée, Hama Amadou, dont les connections au sein de l’armée sont nombreuses est arrivé largement en tête alors que le président Issoufou figurait en quatrième position!

Le coup d’état au service de la démocratie, voici une idée neuve mais pertinente dans l’Afrique d’aujourd’hui!

 

Partages
Article précédentUn nouvel axe Bamako-Alger
Article suivantNord-Mali, l’armée française lâche les Touaregs du MNLA
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Bourtchini
Invité
Bourtchini

C’est la vérité toute crue, Issoufou a volé les élections, il ne serait même pas qualifier pour le 2ème tour. Tout le monde le sait y compris sa clic d’ingrats qui le soutien. C’est pas pour rien qu’ils se battent contre le Peuple pas pour le Peuple. Il n’y jamais eu un régime aussi minable que celui-ci, trop c’est trop… Ils ont trainé la corruption jusque dans les plus hautes institutions du pays juste pour s’accrocher au pouvoir. Personne ne trompera plus personne au Niger. On a vu de quoi Issoufou et sa bande de nullards sont capables, en plus du déshonneur, ont échoué sur tous les plans. Ils envoient les militaires sur le front juste pour se faire tuer, même ceux qui arrivent à s’en sortir vivants après une attaque sont radiés de l’armé… Ne parlons plus de démocratie au Niger, c’est tout simplement catastrophique…

Mamoudou
Invité
Mamoudou

Bien sûr, j’aurais dû m’en douter. Vous allez sélectionner et publier que le commentaires qui confortent votre petite thèse et censurer le reste. Mais vous aurez au moins lu mes commentaires avant de les censurer … et cela me suffit!
Bien sûr aussi, déstabiliser nos pays, c’est la meilleure et d’ailleurs la seule chose que vous savez faire. Vous avez besoin de ça pour exister.

Mamoudou
Invité
Mamoudou

Combien vous a-t-on payé pour rédiger ce baratin ?

Ibrahim Madjiri
Invité
Ibrahim Madjiri

Il n’y a rien de nouveau dans le fait que « l’armée » confisque le pouvoir pour restaurer l’ordre démocratique. C’est la même rengaine à chaque prise de pouvoir par la force militaire. Dans le contexte actuel, l’irruption de l’armée sur la scène politique déstabilisera davantage le Niger qu’elle ne concourra à « corriger » le processus démocratique.

namadobi
Invité
namadobi

N’oublions pas d’où venons nous! Tandja avait agi contre la démocratie et poir cette faute, avait été débarqué du pouivoir le 18 février 2010. Pourtant, Thandja était populaire à plus d’un titre, beaucoup plus populaire que ne le sera jamais Issoufou Mahamadou. C’était un rassembleur et un partisan du développement à la base, pas un corrompu. Mahamadou Issoufou doit revoir sa copie et faire l’effort de gérer le pays de manière plus démocratique. Sinon, bien entendu, Dieu Seul saura comment peut se comporter les militaires. Donc un peu de bon sens.

Merci Yerima Bizo.

Nigerien
Invité
Nigerien

Honte à vous , Mr le journaliste et la rédaction de mondafrique!
ceci n’et autre que de la diffamation envers le Niger et son peuple.
Mais quiconque a commander cet article scandaleux sera très déçu.

Moussa Sadik
Invité
Moussa Sadik

Pourquoi une haine contre le Niger votre article émane de Hama le fugitif surtout aujourd’hui la cour de cassation a rendu son verdict Hama ne sera pas candidat en 2021 et n’es plus député .Le Niger ne sera pas Burundi ou Rwanda

saley
Invité
saley

La révocation du prince interviendra à la lecture des événements que vous avez relater,car à juste titre l’an 1 de la renaissance, la souveraineté d’empêchement selon les termes de Pierre Rasanvallon n’a pas empêché l’installation des bases militaires,la corruption avec son chapelet des affaires sans suite.L’an 2 de la renaissance a vu naitre le « veto populaire » qui prend forme dans les manifestations de l’opposition et de la société civile et son effet de boomerang se manifestera le moment venu et il faut s’y attendre. Ça me rappelle cet adage des syndicalistes révolutionnaires qui soutenaient :« C’est par le vide qu’il faut abattre Louis-Napoléon. Que la nation se retire de lui. Rien qu’en croisant les bras autour de lui, on le fera tomber » et j’en suis sur que le vide est crée et les institutions ne sont pas fortes face aux attentes du peuple;

Ibrahim Mamane
Invité
Ibrahim Mamane

Voilà que, encore une fois, ressort cette histoire de vote dans les casernes 48h avant la date du scrutin en 2011; c’est faux, Monsieur, personne n’a voté a l.avance au Niger en 2011; et l’origine de cette manipulation est connue de tous, ce qui signe de facto votre article commandité…
C’est votre droit (et meme je cois votre métier) d’analyser des situations politiques. Mais par respect pour vos lecteurs, soyez un minimum objectif, ou au moins mettez un peu plus de « maquillage »; ainsi, votre manipulation n’insultera pas aussi crûment notre intelligence.

saley
Invité
saley

je pense que le » veto populaire » sera la la solution à la crise de la démocratie au Niger,ce serait un rectificatif républicain et non un « coup d’État ».

gogana
Invité
gogana

Cette fois ci votre objectif ne sera jamais atteint Incha Allah. Faites tout ce que vous voulez nos militaires ne vont jamais faire de coup d’état pour ramener notre Niger en arrière de nouveau. Des journalistes traitres qui ont trahis le métier de journalisme.

Hassan
Invité
Hassan

je ne sais pas si cet article son auteur était lucide au moment de l’écrire,Monsieur Nicholas Beau qu’est ce que vous avez à gagner si mon pays renoue avec un autre coup d’Etat? ou bien simplement parce que (et j’en suis sûre ) vous êtes de connivence avec ses hommes politique de l’opposition et leurs acteurs société civile qui ne voient que la seule issu pour accéder au pouvoir que l’armée intervienne,sachez que vous n’aurez pas cette chance de voir le Niger sombré encore,malheur à tout ceux là qu’ils soient nigériens ou non ,de vouloir remettre le Niger en arrière,vos souhaits et ceux là qui vous ont payé pour écrire des absurdités de ce genre n’aboutiront pas INSHA ALLAH,si vous voulez une guerre civile entre nigérien vous ne l’aurez pas,vous me faites pitié M. Beau que Dieu vous vienne en aide vous et vos commanditaires.
Vive le Niger!!!

Ali
Invité
Ali

Mon Pays, ma Nation, ma République, mon Etat!!! Mon peuple, ma population, mes compatriotes!!! Pendant que nous amorçons difficilement la bonne marche du développement, malgré des contextes sécuritaire, économique, climatique et démographique très dure, les occidentaux en complicité avec d’autres concitoyens reviennent en charge pour demander une intervention de l’armée en vue de renverser les autorités actuelles. Quelle haine? quelle méchanceté? quelle jalousie? quelle indiscipline? quel incivisme? quel manque de citoyenneté? quelle imprudence? hum!!!! En lisant bien cet article, on comprend que c’est une commande. Pour soutient aux acteurs de la Société Civile arrêté pour des fautes bien connues de tous. Nous venons même d’apprendre que certaines organisations internationales accréditées au Niger, qui finance ces acteurs, sont rentrées dans la danse en apportant des soutiens à la société civile. On sais désormais de quoi s’agit-il. Je pense que les autorités prendrons les mesures nécessaire contre ces organisations. L’armée, notre armée… Read more »

Ali
Invité
Ali

Mon Pays, ma Nation, ma République, mon Etat!!! Mon peuple, ma population, mes compatriotes!!! Pendant que nous amorçons difficilement la bonne marche du développement, malgré des contextes sécuritaire, économique, climatique et démographique très dure, les occidentaux en complicité avec d’autres concitoyens reviennent en charge pour demander une intervention de l’armée en vue de renverser les autorités actuelles. Quelle haine? quelle méchanceté? quelle jalousie? quelle indiscipline? quel incivisme? quel manque de citoyenneté? quelle imprudence? hum!!!! En lisant bien cet article, on comprend que c’est une commande. Pour soutient aux acteurs de la Société Civile arrêté pour des fautes bien connues de tous. Nous venons même d’apprendre que certaines organisations internationales accréditées au Niger, qui finance ces acteurs, sont rentrées dans la danse en apportant des soutiens à la société civile. On sais désormais de quoi s’agit-il. Je pense que les autorités prendrons les mesures nécessaire contre ces organisations. L’armée, notre armée… Read more »

Yerima Bizo
Invité
Yerima Bizo

Il est très facile de nier les choses. Avoir des lunettes en bois. Mais il faut être constamment en reflexion. Ici, je prends l’article comme une mise en garde contre les dérives autoritaires. Je considère cela comme une nécessité absolue pour nos gouvernants de bien gérer la chose publique et veiller à la liberté et aux libertés que confère la démocratie.
Donc n’oublions pas d’où venons nous! C’était un président qui a agit contre la démocratie qui était débarqué en 2010. Un homme qui était populaire à plus d’un titre. Un vrai rassembleur en son temps. Beaucoup plus populaire que ne le sera jamais Issoufou Mahamadou. Donc je pense que nos dirigeants doivent revoir leur copie et faire l’effort de gérer le pays de la manière la plus démocratique possible. Sinon, bien entendu, Dieu Seul saura comment peut se comporter les militaires. Donc un peu de bon sens.

Harouna
Invité
Harouna

Moi je pense que c’est de l’acharnement contre notre pays le Niger. Vous voulez pousser les militaire a un coup d’Etat qui n’a pas du tout sa raison d’être, pour juste nous repousser toujours en arrière comme les autres coup d’Etats de jadis. Vous ne savez pas du tout de quoi vous parlez lorsque vous parlez de la chute de popularité de notre Président, bien au contraire, il a eu un regain de confiance ces derniers temps avec l’inauguration d’une chaîne d’infrastructures qu’il a bien eu le courage de monter le projet et surtout d’en finir pour désenclaver les zones qui, il y’a belle lurette les populations ne savent a quel saint se vouer.
Nous on a compris maintenant, dégager avec vos critiques négatives qui ne trouverons point de place chez nous les citoyens nigériens. Quittez devant nous les jaloux!!!