L’armée algérienne ralentit le passage à la démocratie

Partages

Le quotidien britannique The Financial Times a estimé dans un article publié ce lundi 29 avril que « les leaders militaires au Soudan et en Algérie ralentissent le passage vers une démocratie dans ces pays », alors que des manifestations populaires ont mené au départ des présidents régnant de longue date dans ces deux pays.

« En Algérie, indique le quotidie, où l’armée a longtemps été au cœur du régime, il y a une large conviction que les forces armées sont motivées par la préservation du régime plutôt par le moindre désir de démanteler un système de gouvernance en place depuis l’indépendance de la France en 1962 », indique le Financial Times.

Partages