L’armée algérienne intensifie sa coopération militaire avec Moscou

Partages

La normalisation des relations du Maroc avec Israël est devenue le sujet de préoccupation majeure des autorités algériennes qui se rapprochent de la Russie.

La principale préoccupation et la crainte majeure des autorités algériennes portent sur la collaboration militaire, sécuritaire et technologique entre le Maroc et Israël. Au cours de cette dernière semaine, les réunions de très haut niveau se sont enchaînées au niveau de l’Etat-Major de l’Armée algérienne, indique le site Maghreb Intelligence. Des réunions qui ont regroupé tous les hauts responsables de l’Institution militaire algérienne.

Les services algériens sont également mobilisés. Des conciliabules ont été organisés au niveau de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), la plus puissante branche du renseignement algérien, ainsi que la direction de la documentation et de la sécurité extérieure (DDSE). Au cours de cette semaine, un branle-bas de combat a été observé à tous les niveaux des institutions sécuritaires algériennes.

L’axe Moscou-Alger

Face au renforcement de l’axe Tel-Aviv-Rabat avec la bénédiction de Washington, Alger a d’ores et déjà pris des précautions et des solutions ont été envisagées pour renforcer la coopération militaire avec la Russie. Malgré une crise économique suffocante, les autorités algériennes vont proposer un partenariat beaucoup plus renforcé aux forces militaires russes, avec notamment une demande d’accès illimité aux armes de pointe avec des lignes de crédits à long-terme qui permettraient à l’Algérie de payer ses acquisitions militaires onéreuses sans s’étouffer financièrement.

Partages