Wagner, la junte malienne inquiète pour sa propre sécurité

L’accord qui est négocié entre la junte militaire et la société russe de mercenaires Wagner, sous l’égide du président Poutine,  s’explique par la volonté du pouvoir malien de garantir leur propre sécurité et non par souci de renforcer la lutte contre les groupes armés radicaux 

Contrairement à ce qu’on pourrait croire à première vue, le chef de la junte militaire, Assimi Goïta, et son ministre de la Défense, Sadio Camara, l’homme clé du rapprochement avec Moscou, ne cherchent pas à renforcer la capacité des forces armées maliennes à lutter contre le terrorisme. Pour l’instant en effet, les militaires au pouvoir cherchent au contraire à négocier un compromis politique avec la principale organisation djihadiste, dont la principale d’entre elles, le « Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans » (GSIM).

Son chef, Iyad Ag Ghali, qui est protégé par l’Algérie et recherché par les militaires français, possède de nombreuses  passerelles de communication avec la junte militaire.

À la recherche de gardes du corps 

Les militaires maliens qui ont l’air décidé à prolonger la période de transition qu’ils ont ouvert voici un an par leur coup d’État savent qu’ils comptent beaucoup d’adversaires aussi bien au sein d’une armée malienne divisée que chez leurs interlocuteurs occidentaux, notamment au sein de la force d’intervention Barkhane. Autant de bonnes raisons pour faire venir un millier de mercenaires russes qui ont montré en Centrafrique comme en Libye qu’ils sont adeptes de la manière forte.

Arès toue, le ministre malien de la Défense avait été l’objet, voici quelques mois, d’une campagne hostile des réseaux français qui avaient tenté de convaincre le Président et le Premier ministre d’alors son nécessaire départ du gouvernement. Ce qui avait provoqué un deuxième coup d’état de la part du chef de a junte militaire qui décidant alors de démissionner les responsables gouvernementaux pour préserver les fonctions de son grand ami, Sadio Camara

Apparemment la junte militaire criant d’autres mauvais coups, ceux ci plus définitifs, dont les mercenaires de Wagner devraient leur éviter     

Le ministre malien de la Défense, Sadio Camara, artisan du rapprochement avec Moscou

2 COMMENTS

Comments are closed.