L’Algérie dans le « Top 10 » des pays les plus armés

L’Algérie figure pour cette année 2022 parmi les 10 pays qui consacrent une partie très importante de leurs richesses nationales aux financements de leurs dépenses militaires. C’est effectivement ce qui nous apprend la 16e édition du Global Peace Index lancé et publié par le groupe de réflexion international Institute for Economics & Peace (IEP). 

En 2022, l’Algérie consacre 6,7 % de son PIB, à savoir sa richesse nationale annuellement créée, pour financer ses diverses dépenses militaires. Elle se classe, dans cette catégorie, au 6e rang mondial. L’Algérie est dépassée par la Corée du Nord qui consacre pas moins de 24 % de son PIB pour les dépenses militaires, Oman qui consacre 10,9 % de son PIB pour ses dépenses militaires et l’Arabie Saoudite avec 8,4 % de son PIB dédié à ses dépenses militaires. La Libye consacre davantage de ses richesses nationales à ses dépenses militaires que l’Algérie avec un taux de 10,5 % de son PIB annuel.

Dans ce TOP 10, d’autres pays figurent aux côtés de l’Algérie. Il s’agit de la Palestine occupée, Israël, Koweit, la Syrie et l’Azerbaïdjan.

Le Global Peace Index (GPI) est réalisé par l’Institute for Economics and Peace (IEP) depuis 2008, cet index établit chaque année un classement de 163 pays selon leur degré de paix.

Le rapport considéré comme une référence internationale et élaboré par ce think tank basé à Sydney couvre ainsi 99,7% de la population mondiale. Il se base sur 23 indicateurs qualitatifs et quantitatifs et mesure l’état de la paix à travers trois thématiques : le niveau de la sécurité et de la sûreté de la société, l’étendue des conflits nationaux et internationaux en cours, et le degré de militarisation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.