La posture guerrière du Polisario

Le Front Polisario, mouvement indépendantiste du Sahara Occidental, tient son 16e congrès dans un camp de réfugiés en Algérie.

Lors de ce premier congrès depuis la rupture du cessez-le-feu en 2020, Brahim Ghali, secrétaire général du mouvement soutenu par l’Algérie, s’est montré offensif et a lancé un message à la poursuite de la lutte armée contre le Maroc. Est ce une réelle menace ? Sans doute pas, d’avantage une sorte de chantage exercée à l’égard de la communauté internationale sur le thème: soutenez nous ou la situation dans la région ne connaitra pas une paix durable.

Cette posture reste efficace sur le plan diplomatique, à e juger par l’écho que les thèses indépendantistes du Polisario reçoivent chez les militants associatifs de certains pays comme l’Espagne ou encore au sein de l’Union Européenne.

Il reste qu’à la suite des Américains, des Émiratis et plus récemment des Espagnols, les Marocains remportent des victoires diplomatiques indéniables. La position française reste nettement plus ambigue, ce qui ne contribue pas à assainir les relations tendues entre Paris et Rabat, malgré la perspective d’un voyage d’Emmanuel Macron au Maroc toujours annoncé et toujours remis

4 COMMENTS

  1. @Polisario vaincra: c’est l’aide internationale (denrées alimentaires, argent…) qui est au bout de la main des criminels du polisario. La liberté est déjà là dans le Sahara Marocain où les marocains sahrawis vivent dans la dignité et la quiétude, leurs enfants étudient dans les meilleurs universités et créent leurs business. Toi, restes là où tu es dans les camps sans même des toilettes pour faire tes besoins les plus élémentaires.

Comments are closed.