La nomenklatura algérienne épinglée pour ses biens immobiliers

Partages

Une centaine de chalets luxueux et cinquante-trois villas de la nouvelle résidence de Club des Pins, construite par une entreprise chinoise avec des matériaux de construction importés d’Europe, font l’objet d’une enquête diligentée par l’inspection générale des Finances (IGF) à Alger. Les enquêteurs de l’IGF qui soupçonnent des pratiques de surfacturation autour de la construction de ces villas où la Nomenklatura algérienne a élu domicile ont récemment interrogé le très controversé directeur de Club des Pins, Hamid Melzi. Cette enquête intervient au moment où celui-ci se retrouve dans le collimateur de la Présidence de la République qui mène, à Alger, un important mouvement de purge suite au départ du général Toufik de la tête du DRS. Les recherches iront-elles jusqu’à révéler les irrégularités qui minent la gestion de Club des Pins ?

Partages