La mobilisation des ONG contre le cargo séoudien attendu à Cherbourg

Partages

À Cherbourg, l’arrivée, le jeudi13 février, du cargo saoudien Bahri Yanbu suscite la colère de plusieurs ONG qui soupçonnent ce bateau de venir chercher des armes françaises pour le Yémen

 « On a commencé à se mobiliser, dès hier [mercredi 5 février] en amont de l’arrivée du navire. Le message qu’on veut faire passer, c’est qu’on ne veut pas que ce navire accoste au port de Cherbourg », raconte sur franceinfo, Maelle Labomme, membre de la « Cellule Armes » d’Amnesty International France.

L’arrivée du cargo saoudien Bahri Yanbu jeudi 6 février provoque la colère de plusieurs ONG qui le soupçonnent de venir chercher des armes françaises pour qu’elles soient utilisées par l’Arabie Saoudite dans sa guerre au Yémen.

Aucune garantie sur l’utilisation des armes

« On ne veut pas qu’il vienne en France pour récupérer ce qu’on suspecte être des armements militaires. C’est pour ça qu’on a commencé à se mobiliser hier [mercredi 5 février] et qu’on continue aujourd’hui [jeudi 6 février]« , explique Maelle Labomme.

Selon Amnesty International« il y a un fort risque que ces armes que ce navire vient chercher en France soient ensuite utilisées dans le cadre de ce conflit au Yémen et donc pour commettre des crimes de guerre et des violations de droits humains au Yémen ».

Partages