La grande révolte des stades algériens,

Partages

Dans les stades algériens, les jeunes entonnent des chansons révolutionnaires contre les autorités. Une chronique de Marie Blary 

Les stades se sont transformés en tribunes pour des jeunes qui ne rêvent plus que d’immigrer à l’étranger. Les slams traduisent le malaise d’une jeunesse étrangère dans son propre pays et expriment l’envie d’une vie plus digne. Sur fond de totale impuissance face aux gouvernants.

Toutes les interrogations de l’Algérie sont passés au crible, avec un degré de culture politique qu’on ne soupçonnait guère chez ces jeunes algériens révoltés: le cinquième mandat, la maladie du président, la dictature, la crise du logement, le chômage, la corruption, l’impunité, l’histoire falsifiée de l’Algérie, la décennie noire, le fléau de la drogue, la liberté de Chakib Khalil, l’ancien ministre du pétrole de Bouteflika qui a échappé à des poursuites judiciaires par le seul fait du prince.

« Des villas à Paris »

La frustration des jeunes apparait dans la plupart des parole. Le traind e vie d ela nomenklatura algérienne à l’étranger est vivement mise en cause.

« L’Algérie a été vendue depuis longtemps et vous vous êtes partagé le gâteau et vous vous êtes offerts des villas à Paris».

Ce sont les enfants de harkis qui ont vendu l’Algérie et le pauvre citoyen algérien est locataire dans son propre pays,

Ils nous enfoncent dans la misère et nous manipulent : nous ne pensons plus qu’à la survie et à nourrir nos enfants,

Qui est à l’origine de nos maux ? Le pouvoir en est responsable,

La seule issue, c’est l’immigration clandestine,

Si je m’en sors à Malaga, je ne reviendrai jamais

Je deviendrai dealer de drogue à Barcelone,

Laissez nous partir, vous qui avez trahi les fellaga,

L’Algérie est un énorme piège à pauvres, je n’en peux plus de système, 

Comment voulez vous que je reste sobre ? »

Adieu l’Algérie !

Tous les clubs algérois ou presque ont leur chanson antisystème et la concurrence est rude . Le CRB par exemple critique la longue absence du président :

« Je n’ai pas pu vivre avec la mafia,

Le président en charrette et les jeunes ivres morts à longueur d’année,

J’irai en Angleterre, adieu l’Algérie,

Ils ont venu le pétrole et nous ont laissé dans la misère »

Même son de cloche pour Wided Boufarik :

« Le président et son frère et sa chaise roulante sont absents,

Sellal est à Paris, Belkhadem au cabaret et Chakib Khelil à Miami

Said à Naples »

Cette jeunesse révoltée annonce-t-elle une implosion géénrale?

Partages
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Nicolas Beau
Editor

Je ne comprend pa sle ton que vous utilisez, c’est dégradant et pour vous et pour moi Pour le reste, je donne volontiers votre commentaire plein de sous entendus vagues et menaçants. Si je n’ai pas mis en ligne avant, c’est que j’étais parti en voyage pour rencontrer des interlocuteurs et comme je suis seul, je ne peux pas tout faire en même temps Bonne journée et croyez moi que j’ai toujours apprécié et l’Algérie et mes amis algériens

lahcen
Invité
lahcen

Depuis 2 jours que mon commentaire est en attente de m…………. allez comprendre quelque chose.Si vous vous attaquez a l’Algerie ,alors là on vous publie en 5 minutes mais si c’est le contraire ………… .On connait votre orientation mr Beau et celles de vos sbires aussi .L’Algerie restera DEBOUT malgrès vos manigances .

lahcen
Invité
lahcen

L’Algerie vous emmerde Marie, le peuple aime son pays et la dictature c’est chez vous . L’Algerie ne baissera JAMAIS la tête et répondra a tout agresseur .

bilal
Invité
bilal

mondafrique et ses patrons rêvent d’un printemps arabe en Algerie…..  »l’implosion générale de la jeunesse »est plutôt dans votre tête…..

Hibeche
Invité
Hibeche

Je me demande pourquoi vous ne datez pas vos articles merci.

Hibeche
Invité
Hibeche

Je me demande pourquoi vous ne datez pas vos articles merci

Nicolas Beau
Editor

Exact, merci

Drebki
Invité
Drebki

L ami, la photo n a aucune relation avec les stades. Cette photo c la manif contre le 4ieme mandat..donc un peu d effort fournit peut vous donner la crédibilité que vous recherchez…précision…précision… précision