La formation du gouvernement libanais passe par la Russie

Partages

Le Premier ministre libanais désigné Saad Hariri est arrivé dans la soirée de mercredi à Moscou où il doit avoir des entretiens avec les hauts responsables officiels russes.

Cette concertation porte essentiellement sur la question, toujours en suspens, de la formation d’un nouveau gouvernement au Liban ainsi que sur le problème non moins épineux de la délimitation des frontières maritimes avec la Syrie.

L’enjeu du gaz

Le régime syrien vient d’opérer un empiètement sur la zone économique exclusive du Liban, à la frontière entre les deux pays, au nord du Liban. Cet empiètement permettra à la Syrie d’effectuer une prospection gazière et pétrolière dans une zone revenant de droit au Liban. Damas a signé un accord avec la Russie en vue de la prospection gazière dans cette région. 

Partages