La cellule diplomatique de l’Elysée en pleine tempête

Partages

A la suite de multiple démissions et autres arrêts de travail, Emmanuel Macron a du lancer un audit sur le fonctionnement de sa cellule diplomatique dirigée par un de ses fidèles, aujourd’hui décrié, Emmanuel Bonne

Installée dans un bâtiment proche de l’Élysée, la cellule diplomatique regroupe une dizaine d’experts, pour la plupart des diplomates de carrière, qui sont spécialisées sur les grands dossiers internationaux. Sur le banc des accusés, se trouve le chef de la cellule, Emmanuel Bonne, nommé en 2019 conseiller diplomatique à la suite du départ de Philippe Étienne, parti prendre le poste d’ambassadeur à Washington.

Un retour au bercail

Après avoir travaillé à l’Elysée sous François Hollande, où il entretenait d’excellentes relations avec Jean Yves Le Drian, alors patron de la Défense, Emmanuel Bonne est nommé ambassadeur au Liban grâce au soutien de ce dernier. Revenu en France comme directeur de cabinet de Le Drian devenu ministre des Affaires Etrangères, ce diplomate travaille désormais aux cotés du Président français où il a largement inspiré les prises de position très fermes sur la crise libanaise.

Les relations privilégiées qu’Emmanuel Bonne a toujours entretenu avec Le Drian, pour qui Mondafrique n’est pas tendre explique la détestation que le conseiller diplomatique de l’Elysée voue à notre site qui ne mérite pas cet excès d’indignité. Si nous ne pouvons aujourd’hui être reçus ni à l’Elysée ni au Quai d’Orsay malgré de multiples demandes, on le doit à ce conseiller rancunier. Ce qui est dommage en termes d’équilibre des sources.

Compte tenu des critiques très vives dont Emmanuel Bonne fait preuve aujourd’hui chez ses propres collaborateurs, nous ne sommes apparemment pas seuls à être victimes de son extrême arrogance dans les rapports humains.

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/les-thenardier-emmanuel-macron-declenche-un-audit-apres-des-burn-out-a-la-cellule-diplomatique-de-lelysee_456143

Partages