Jean Yves Le Drian à Bangui, pourquoi faire?

Partages

Pour la première fois depuis sa nomination en qualité de ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian se rendra en visite officielle à Bangui,  les 1er et 2 novembre 2018. Avec quel bilan? 

Le ministre français des Affaires étrangères, jean Yves Le drian,  est certainement la personnalité politique qui connaît le mieux ce pays qu’il visita, à de nombreuses reprises, lorsqu’il était ministre de la Défense du président François Hollande.

Un climat délétère
Jean-Yves Le Drian rencontrera le président Touadera et son homologue le ministre Charles-Armel Doubane. Cette visite permettra de faire le point sur les formations de la Force européenne EUTM-RCA au regard de celles qui sont organisées par la Russie. Elle sera aussi en liaison avec la prochaine recommandation du Conseil de Sécurité de l’ONU, concernant la prolongation du mandat et de son nouveau contenu de la MINUSCA.
Elle intervient aussi cinq jours après la destitution de Karim Meckassoua de la présidence de l’Assemblée nationale. Le Drian appréciait Karim Meckassoua. Toutefois le nouveau président, El Hadj  Laurent NGon Baba, est aussi très apprécié pour sa grande expérience gouvernementale et parlementaire, pour son engagement pour la Francophonie et son attachement à la coopération franco-centrafricaine qu’il a toujours fait fructifier. Cette élection de El Hadj Laurent NGon Baba semble être la bienvenue pour la France et devrait permettre une réelle avancée dans la réconciliation nationale notamment avec les chefs de guerre, qui respectent le natif de Baboua et président du comité d’organisation du pèlerinage à La Mecque.
Avec l’élection de El Hadj Laurent NGon Baba, une opportunité s’ouvre pour de nouvelles relations franco-centrafricaines, avec ses nombreux amis français, connus depuis ses études de droit à l’Université Lyon IIl, ses fonctions gouvernementales durant une décennie et ses anciennes responsabilités à l’Assemblée nationale.
Jean-Yves Le Drian, qui a récemment rencontré le Président Touadera, à New York puis à Erevan, pourrait également annoncer une progression de l’aide bilatérale française que mettra en oeuvre le nouvel ambassadeur de France à Bangui, en fonction depuis deux mois. Les actions humanitaires, l’aide à la reconstruction et le développement industriel notamment avec Geocoton, pourraient connaître un nouvel essor.
Partages
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Major
Invité
Major

Cher Mr, le president Ngon Baba est elu pour faire la volonte du peuple centrafricain et non celle de la France. Cette volonte c’est que la France nous laisse en paix