Teodorin Obiang récupère son yacht d’une valeur de 100 millions de dollars

Partages

En cette rentrée de septembre, les bonnes nouvelles se multiplient pour le fils du président de Guinée Equatoriale: la récupération de son yacht, la normalisation de ses relations avec la France et des ennuis judiciaires qui s’estompent.

Le fils du président Equatoguineen, lui même Vice-président et ministre de la Défense, avait fêté avec faste son cinquantième anniversaire, le 25 juin 2019, décrété fête nationale avec des réjouissances populaires dans tout le pays.

Le 28 juillet, il avait rencontré dans son pays le Secrétaire d’État français, Jean-Baptiste Lemoyne, afin de saluer la coopération entre les deux pays. Il est vrai que l’affaire  » des biens mal acquis » n’avait débouché que sur des condamnations avec sursis. Le membre du gouvernement français avait participé à l’inauguration de l’École navale à vocation régionale de Tica, à la grande satisfaction de Teodorin, expert en matière maritime avec son mirifique Yacht à 100 millions de us dollars.

L’Ebony Shine reprend la mer

Teodorin avait eu également quelques soucis avec la justice suisse pour de banales affaires de blanchiment. Sur instruction helvétique, le yacht Ebony shine avait été saisi par les autorités néerlandaises. Bloqué aux Pays-Bas, l’Ebony Shine commençait à se dégrader en dépit de l’entretien onéreux à la charge de la Confédération helvétique. Un deal a permis de résoudre cette délicate question.

La mise en vente de vingt-quatre voitures de luxe de Teodorin va permettre de régler l’addition. Des voitures prestigieuses telles que Ferrari, Lamborghini,  Porsche et autres Bugatti Veyron vont connaître de nouveaux propriétaires, tandis que l’État  équatoguinéen versera 1,3 million de us dollars pour l’entretien de l’Ebony shine.

L’Ebony shine est un luxueux yacht de 76 mètres pouvant accueillir 12 convives et un équipage de 21 personnes. Construit en 2009 , il avait été acheté à un oligarque russe en 2016, après une restauration hors de prix. Comme pour l’immeuble de l’avenue Foch à Paris, pour lequel Teodorin revendique un statut diplomatique, le Yacht Ebony Shine serait donc un navire de la marine nationale équatoguinéene. Il évite toutefois le golfe de Guinée, infesté de pirates, pour voguer en Méditerranée, le long des côtes italiennes.

La BAD à la rescousse de la Guinée

Sur le blog de Médiapart, Aboso Ndong Salomon rappelle que les ressources halieutiques et la pêche sont des domaines que  la présidence équatoguinéene tient à developper. C’est dans cette perspective de développement qu’une aide financière de 55 millions d’euros a été sollicitée auprès de la Banque africaine de développement. Pour sa part, l’Ebony Shine continuera de voguer dans les eaux turquoises de la Méditerranée.

Partages