Coup d’Etat en Guinée, les images des armes saisies

Partages

Que s’est il exactement passé à la frontière entre le Cameroun et la Guinée Equatoriale en fin d’année 2017 ? Une seule certitude, un stock d’armes a été saisi 

Le Président Obiang qui passait les fêtes de fin d’année en son fief de Mongomo était ciblé par la tentative de cout d’Etat. Une enquête est en cours à laquelle participent des Etats Africains et pour laquelle la Guinée Equatoriale a demandé l’assistance judiciaire de la France.

Des stocks d’armes

Mais peu à peu des documents commencent à surgir notamment sur une vidéo filmée par les services de sécurité camerounais qui ont arrêté in extremis plusieurs mercenaires qui s’apprêtaient à pénétrer en Guinée Equatoriale et saisi des armes comme le montrent ces images.

Parmi celles-ci, 5 lance-roquettes, 2 caisses métalliques de 7,62 mm, 1 mitrailleuse chinoise BE 827, 250 munitions de 7,62 mm; 58 chargeurs kalash vides, 412 munitions de 7,62mm, des cagoules etc…

Les Camerounais, qui ont rendu public cette tentative de coup d’Etat, ont très vite indiqué à leurs homologues guinéens que : « ces individus déclarent être en direction de la Guinée Equatoriale. Ils déclarent être au nombre de 200. Et déclarent qu’ils veulent renverser le Président Obiang », selon des communications au moment des faits.Une affaire à suivre..

Partages