L’offensive du pape François en Afrique

Le Vatican est de plus en plus présent en Afrique francophone, de la Guinée à la Centrafrique et au Cameroun

Partages
Alors que les relations diplomatiques entre Rome et Paris sont quasiment gelées depuis deux ans, l’entourage du pape François joue un rôle de de plus en plus marqué dans les pays sous influence française. Si le silence de la diplomatie française est étourdissant face aux entorses répétées face aux processus démocratiques, les cardinaux se montrent extrêmement vigilants.
Les nonces mobilisés
De Rome où il est un des membres les plus influents de la Curie auprès du Pape François, le cardinal Robert Sarah tisse ses réseaux via les nonces apostoliques. Le cardinal guinéen admoneste Alpha Condé, conseille les leaders casamançais et s’inquiète auprès de Ouattara, le président ivoirien.
De Douala, le cardinal Christian Tumi (85 ans) ne cesse de rappeler qu’à son âge, Paul Biya (83 ans) doit quitter le pouvoir. En République Démocratique du Congo, le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa, dénonce les facéties électorales de Kabila et se montre à l’écoute de son clergé resté proche de la société civile.
En République centrafricaine, où la visite du Pape à Noel dernier a tant contribué à rétablir un calme précaire lors des échéances électorales, Mgr Nzapalainga, archevêque de Banqui, est un ” visiteur du soir” écouté du nouveau président Touadéra.
Il avait déjà été au centre de la réconciliation nationale et le grand organisateur du succès de la visite papale en novembre 2015. Rappelons que la France avait tout mis en oeuvre pour dissuader le Pape de se rendre à Bangui sous des prétextes sécuritaires variés. L’ambassadeur de France en Centrafrique n’aime guère aujourd’hui que ses interlocuteurs lui rappellent ces réticences françaises.
Réveil chrétien
Le Pape François, argentin et jésuite, donc beaucoup plus sensible aux jeunes nations que les précédents papes, tous d’origine européenne, a rallumé les mouvements catholiques en Ouganda et au Kénya lors de sa dernière visite.
Les profondes mutations en Afrique et au Proche Orient ont réveillé le Vatican alors que des grands pays comme la France, jadis sourcilleux de leur pré-carré en Afrique, sont entrés en somnolence.
Cliquez ici pour Répondre ou pour Transférer le message.
Partages