Gabon, l’opposant Jean Ping privé de passeport

Partages

Le ministre de l’intérieur du Gabon, Lambert Matha, a annoncé que Jean Ping, ancien président de la commission de l’Union Africaine et ancien candidat à l’élection présidentielle au Gabon d’Aout 2016 était désormais interdit de quitter le Gabon en réponse à sa dernière déclaration dans laquelle il appelait au soulèvement pacifique pour chasser Ali Bongo du pouvoir. Il s’agit selon le gouvernement gabonais, d’une mesure provisoire qui ne sera levée que lorsque la situation « sera redevenue normale » au Gabon, tout en précisant qu’une fois la situation redevenue normale, le gouvernement du Gabon « avisera » avant d’autoriser à nouveau ou non Jean Ping à quitter le Gabon. Rappelons que cette mesure concerne également une vingtaine d’acteurs politiques du Gabon, mais également des intellectuels gabonais tels qu’Albert Ondo Ossa, professeur agrégé d’économie, spécialiste de la monnaie, qui été interdit de quitter le Gabon alors qu’il se rendait à un colloque universitaire au Cameroun.

Partages