Gabon, les doutes d’Ali Bongo sur le loyalisme des militaires

Partages

 » Interdiction pour tout militaire non en service de circuler aux heures de couvre-feu(..) L’ordre transmis à tous les éléments des forces de sécurités  suscite beaucoup d’interrogations à Libreville.

Ali Bongo, chef d’une junte miliaire en costume cravate

« Les indélicats qui n’auront pas respecté le couvre feuuseront interpellés (…) et feront systématiquement l’objet des radiation des effectifs des armées ». Une mesure purement disciplinaire? On n’y croit pas vraiment. Le couvre feu est en gros respecté surtout par les militaires.

En revance, les manifestations qui enflamment les principales villes gabonaises depuis quatre jours inquiètent le régime. Pour peu que des défections aient lieu dans les forces de sécurité, seul vrai pilier d’un régime discrédité, et ce serait le début de la fin de la dynastie Bongo. Il est hautement question pour le régime, indiquent les sources de Mondafrique, sur place de tenir les militaires à l’écart de la contestation qui prend une tournure inédite au Gabon ces derniers jors.

Un militaire pour 72 gabonais

On sait que l’armée gabonaise est le pilier du régime Bongo et que le Gabon est un pays extrêmement militarisé. Rappelons qu’ en 2017, le Gabon  possédait une armée de 21849 hommes pour une population d’1,7 millions d’habitants, soit 1 militaire pour 72 gabonais! 

Les militaires étaient trois fois plus nombreux que les personnels de santé. On comptait 12. 301 agents de santé publique, soit 1 pour 142 Gabonais.

Partages

8 COMMENTS

  1. Ce président gabonais est le pur produit de son père Omar Bongo, une marionnette de la France et son attaque AVC a réduit considérablement sa capacité d’analyse, mentalement c’est une légume !!!

  2. En onze ans de règne et même avant, Ali Bongo a toujours pu compter sur le soutien indéfectible de l’armée gabonaise. Qu’est ce qui a changé ???

Poster un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here