Gabon, Ballack Obame, l’opposant détenu au secret

Partages
Interpellé à Libreville le Lundi 21 Janvier 2019, Ballack Obame membre du parti d’opposition Union Nationale et ancien leader estudiantin de l’Université Omar Bongo de Libreville est toujours détenu par la tristement célèbre Direction Générale des Contres ingérences et de la Sécurité Militaire Le 21 Janvier 2019, Ballack Obame est arrêté au quartier plaine Orety en compagnie de trois personnes parmi lesquelles Firmin Ollo’o Obiang également ancien syndicaliste étudiant par des agents de la Direction Générales des Contres ingérences et de la sécurité militaire plus connu sous le nom de « B2 ». Si les compagnons d’infortune de Ballack Obame ont été libérés assez rapidement, Ballack Obame est quant à lui toujours à ce jour détenu dans les sinistres cellules du B2. Selon nos informations, il est reproché à Ballack Obame d’avoir des liens avec le Lieutenant Kelly Ondo Obiang, officier à la Garde Républicaine (GR) du Gabon et ancien commandant adjoint à la garde d’honneur, connu pour avoir lancé un appel à un changement de régime le 07 Janvier 2019. Deux semaines après son interpellation, Ballack Obame est toujours détenu dans les geôles de la DGCISM, il est toujours formellement interdit de visite, privé d’avocat, d’assistance médicale et n’a toujours pas été présenté à un juge. La Direction Générale des Contres Ingérences et de la Sécurité Militaire (DGCISM) est reconnue pour sa pratique systématique de la torture. Le cas de Ballack Obame est loin d’être isolé. Actuellement, le régime gabonais s’attelle à faire taire les voix de contestation les plus gênantes. « Le coup d’état » du 07 Janvier dernier lui en offre le prétexte.
Partages