Pour les frères musulmans marocains, l’heure d’été nuit aux ébats nocturnes

Partages

Décidément, les islamistes marocains du PJD qui dirigent le gouvernement se mêlent de tout y compris de la vie intime de leurs concitoyens. L’un de leurs responsables s’est récemment inquiété des effets du changement d’heure sur la sexualité.

C’est un post facebook qui n’a pas laissé les internautes marocains de marbre. Un des dirigeants du PJD, le parti islamiste au pouvoir, Ahmed Choukairi Dini, a affirmé, avec un aplomb à faire pâlir de jalousie les plus grands sexologues, que le passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été opéré le 27 mars nuit gravement aux habitudes sexuelles des citoyens chérifiens.

En s’appuyant sur une sourate du Coran, le dirigeant islamiste a fait savoir que les meilleurs moments pour faire l’amour se situaient entre la prière d’Al Icha, décalée depuis le 27 mars de 21h à 22h, et les premières heures du matin. Du coup, a-t-il expliqué, le temps manque quand il a fallu, de 22 heures à minuit, prier, s’occuper des enfants, préparer le dîner, regarder la télévision et enfin faire des calins. Ahmed Choukairi Dini a par ailleurs relevé que le passage à l’heure d’hiver affectait la « productivité intime » des salariés et des fonctionnaires qui se lèvent tôt pour travailler.

Le retrait du changement d’heure figurera-t-il sur le prochain programme du PJD ?

Partages