Francophonie, un plébiscite pour Louise Mushikiwabo

0
Partages

L’actuelle ministre rwandaise des Affaires étrangères du Rwanda, Louise Mushikiwabo, a profité du sommet de l’Union africaine (UA) qui se tient à Nouakchott en ce début juillet en Mauritanie, pour lancer sa campagne pour la tête de l’OIF.

Le premier mandat de Michaëlle Jean au secrétariat général de l’Organisation internationale de la Francophonie arrive à son terme en octobre prochain. Profitant des excellentes relations entre la France et le Rwanda et de la présidence de l’UA par le rwandais Paul Kagamé, Louise Mushikiwabo a  fait l’unanimité en préconisant « des relations gagnant-gagnant » avec l’Europe. Elle devrait d’ailleurs être la seule candidate du continent. Cette volonté de ne plus arriver en ordre dispersé semble être la nouvelle stratégie africaine pour ce type de nomination.

Partages
Article précédentMauritanie, le mécène et bâtisseur Mohamed Bouamatou persécuté
Article suivantMauritanie, les enjeux du voyage d’Emmanuel Macron
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)