Football africain, cinq géants stables

Partages

Chaque année le championnat du football africain dévoile les nouveaux maîtres. Le groupe de tête ne varie pas beaucoup d’une année à l’autre avec en tète les équipes de Tunis et du Caire.

 L’Espérance de Tunis et l’Ahly du Caire chapeautent toujours la liste. Il faut dire que ces deux finalistes la Champions League, la coupe la plus prestigieuse d’Afrique, ont fait une belle saison.

Certes, les deux échecs successifs en finale ont eu de quoi décevoir les supporters de l’Ahly. Mais le titre de Champion d’Egypte les a ragaillardis. Quant à l’Espérance, la veille de son 100éme anniversaire, les joueurs ont réussi le doublé du Championnat de Tunisie et de la Champions League. Ils avaient pourtant vécu une saison assez mouvementée : 4 changements d’entraîneurs en une seule saison (Benzarti , Kbeir, Ben Yahia et Chaabeni).

La troisième équipe à s’illustrer est le Raja de Casablanca. Vainqueur de la coupe de Caf, l’équipe marocaine témoigne d’un remarquable parcours. Ces dernières années, le football marocain progresse de manière remarquable dans les statistiques des compétitions africaines: le Raja, champion de la coupe de CAF en 2018, et  le Wydad, vainqueur de la Champions League 2017. 

Plus au Sud,  deux équipes d’Afrique subsaharienne ont fait une saison exceptionnelle. D’abord  le Vita Club de la RDC,  qui est en train de monter en Afrique ces dernières années. Les Kinois ont disputé la finale de la coupe de la CAF contre le Raja Casablanca. Ils ont également gagné le championnat de RDC face à leur rival, le TP Mazembe.

Et finalement la cinquième équipe qui ferme la marche de cette liste est le club angolais  Primeiro de Agosto. Champions d’Angola , ses joueurs ont réussi à franchir le quart de finale  de la Champions League, pour la première fois de leur histoire, avant de s’incliner devant l’Espérance de Tunis dans une demi-finale injuste pour les Angolais.

Partages