El Karoui, discret envoyé de Macron à Ryadh

L’ancien thuriféraire de l’ex président Ben Ali qui a trainé dans les cabinets ministériels sous Chirac et Raffarin, Hakim El Karoui, a été envoyé discrètement par l’Elysée en Arabie Séoudite pour préparer la grande réforme de l’Islam français que mijote Emmanuel Macron. Cet ancien banquier qui publiquement  propose une rupture brutale avec les Etats musulmans n’hésite pas à se transformer en petit télégraphiste du président français dans cette monarchie pétrolière des plus réactionnaires.

De Ryadh à Alger

Peu auparavant, l’ami Hakim, qui a commis un rapport affligeant de banalité pour l’Institut Montaigne sur le régime algérien, s’était rendu à Alger, toujours porteur du projet de réforme de l’Islam du Président Macron. Ce dernier, apprend-on, voudrait  réinventer un Islam à la française compatible avec les intérêts diplomatiques, stratégiques et commerciaux de la France.

Previous articleLa Centrafrique, une autocratie kleptomane
Next articleLe Ramadan des patrons turcs de l’Islam
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)