Egypte, Emmanuel Macron devrait évoquer les droits humains

0
255
Partages

Le président français Emmanuel Macron est en Egypte jusqu’au mardi 29 janvier 2019. Une visite officielle qui doit permettre de renforcer les liens entre les deux pays, signer une trentaine de contrats économiques mais aussi d’évoquer la question sensible des Droits de l’homme.

La question est récurrente quand on parle de l’Egypte. Depuis l’accession au pouvoir d’Abdel Fatah al Sissi en 2014, la situation des droits de l’Homme dans le pays ne cesse de se dégrader, selon plusieurs organisations non gouvernementales. Human Rights Watchnotamment dénonce des arrestations sommaires et l’emploi systématique de la torture. « Au moins 60 000 personnes depuis l’arrivée de Sissi ont été soit arrêtées soit poursuivies uniquement pour avoir exprimé leur opinion de manière pacifique, selon Ahmed Benchemsi, responsable du Moyen-Orient au sein de l’organisation,  19 prisons ont été construites uniquement sous ce régime car l’afflux de prisonniers politiques était tel qu’il fallait construire 19 prisons pour les accueillir ! »

Partages
Previous articleQuai d’Orsay, le pantouflage des diplomates français
Next articleAlgérie, Abderahmane Dahmane répond à Ali Ghediri
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)