Eau et sécurité: le Sénégal en pointe à l’ONU

Partages

Le Sénégal qui devrait hériter en novembre de la présidence du conseil de sécurité de l’ONU est décidé à se montrer très actif sur le dossier de la sécurité dans les équipements hydrauliques. Fort de son expérience régionale dans le traitement des eaux du fleuve Sénégal qui alimentent, non seulement le Dakar, mais aussi le Mali, la Mauritanie et la Guinée, le pouvoir sénégalais voudrait faire adopter une résolution sur « la sécurité et l’eau ». Cette volonté de prendre à bras les corps un sujet aussi sensible pontre la vitalité de la diplomatie sénégalaise. Des payx comme la Turquie et l’Egypte ne voient pas d’un bon oeil l’intrusion de la communauté internationale dans le partages des eaux de l’Euphrate ou du Nil.

Partages