Le droit de réponse de Jean-Yves Ollivier

Le 26 février 2017, le site Mondafrique a publié un article écrit intitulé « Le couple Valls porte plainte contre un citoyen gabonais » accessible à l’adresse URL suivante : http://mondafrique.com/couple-valls-porte-plainte-contre-citoyen-gabonais/. Jean-Yves Ollivier nous envoie le droit de réponse suivant que nous publions bien volontiers

« Je n’ai jamais apporté le moindre soutien financier à l’Alma Chamber Orchestra. La Fondation Brazzaville pour la Paix et Protection de l’environnement, que je préside et qui est parfaitement indépendante du Président Denis Sassou Nguesso, a uniquement apporté son soutien moral à des concerts donnés par cet orchestre avec lequel elle a en commun d’œuvrer en faveur de la paix. En raison de mon rôle actif dans la fin de l’apartheid et de ma contribution à la recherche de la paix, j’ai été élevé au grade d’Officier de la Légion d’Honneur. J’ai demandé à ce que les insignes de la Légion d’Honneur me soient remis par Monsieur Manuel Valls eu égard à sa fonction de Premier Ministre.»

Previous articlePrésidentielles françaises, seul Alain Juppé aura parlé de l’Afrique
Next articleMaroc, Benkirane conserve sa voiture officielle
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)