Le Drian snobe les autorités gabonaises

Partages
Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a effectué une escale technique imprévue à Libreville, le 1er mars 2018, en revenant de sa mission officielle à Luanda. Un problème technique de son avion gouvernemental l’a obligé de rester plusieurs heures à l’aéroport international Léon Mba, en attendant de prendre le vol régulier Air France vers Paris. Le ministre a refusé l’hospitalité gabonaise dans le salon d’honneur du pavillon présidentiel de l’aéroport pour rester en zone internationale dans le salon VIP. Si le ministre a reçu la visite de l’ambassadeur de France et de plusieurs opérateurs économiques français, en revanche, il n’a pas souhaité avoir des contacts avec des personnalités gabonaises.
Des relations refroidies:
Depuis la réélection contestée d’Ali Bongo Ondimba, en août 2016, les relations entre la France et le Gabon ne sont plus aussi confiantes. La  récente rupture, avec réquisition sans préavis, de la concession d’eau et électricité avec la société Veolia  peut aussi expliquer la mauvaise humeur du ministre envers les autorités gabonaises.
Partages