Djibouti et le Kenya en ballottage à l’ONU

NEW YORK, 30 août (Xinhua) -- Les représentants participent à une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU au siège de l'ONU à New York, le 30 août 2012. La réunion a été convoquée par la France, qui assume la présidence tournante du Conseil pendant ce mois-ci. Fin
Partages

Le mercredi 17 juin 2020, 192 Etats membres de l’ Assemblée générale de l’ONU se sont exprimés, au scrutin secret avec présence physique, pour élire les cinq nouveaux membres non permanents du Conseil de sécurité de l’ONU. Ils siégeront pour les deux prochaines années (2021-2022).

Au premier tour, quatre Etats ont été élus, en ayant obtenu la majorité exigible des deux tiers des voix (128 voix). Le Canada de Justin Trudeau subit un cuisant échec. Au titre de représentant de l’Afrique, Djibouti et le Kenya devront attendre un second tour, jeudi 18 juin, n’ayant pu obtenir la majorité exigée. 

L’échec de Justin Trudeau

Le Mexique (187 voix), l’Inde (184 voix), la Norvège (130 voix) et l’Irlande (128 voix) ont été élus. Le Canada (108 voix) a été défait dans le groupe l’opposant à la Norvège et à l’Irlande, qui ont réussi à se faire élire, de justesse, au premier tour. Cet échec, prévisible, du Canada constitue une satisfaction personnelle pour Donald Trump dont les relations avec le Premier ministre canadien sont connues pour être exécrables. Pour Justin Trudeau, c’est une défaite qui pourrait bien hypothéquer, un peu plus, son avenir à la tête du Canada.

Djibouti et le Kenya au second tour

Pour le représentation de l’Afrique, la compétition entre le Kenya et Djibouti apparaissait inégale car l’Union africaine avait porté son choix sur le Kenya, bien que ce pays ait déjà occupé deux fois un siège de membre non permanent contre une seule fois pour Djibouti. De surcroît, l’unique présence de Djibouti au Conseil de sécurité était bien antérieure à la dernière participation du Kenya, ce qui aurait dû, selon une jurisprudence ancienne, favoriser le soutien de l’Union africaine à sa candidature. Manifestement, le choix de l’Union africaine n’a pas été décisif pour le Kenya qui n’a pu atteindre les 128 voix. Au premier tour, le Kenya a obtenu 113 voix et Djibouti 78 voix. Un second tour aura lieu jeudi 18 juin, mais il n’est pas certain qu’il soit décisif, tant la situation apparaît figée pour atteindre la majorité qualifiée des deux tiers.

Les cinq nouveaux Etats membres non permanents rejoindront les cinq autres qui termineront leur mandat fin 2021 : Estonie, Niger, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Tunisie et Viet Nam. 

Partages