Treize artistes tunisiens célèbrent à Paris la journée contre l’homophobie

Partages

La galerie La La Lande et le Printemps Culturel Tunisien à Paris
inaugurent une exposition de peinture à l’occasion de la journée

internationale de la lutte contre l’homophobie.
Homogeneus du latin signifie étymologiquement « de même race, de
même sorte, semblables ». Le choix de ce titre dénonce la violence
gratuite faite à l’égard des minorités. La maltraitance et l’exclusion subie à cause de l’orientation sexuelle est contraire à l’ambition tunisienne
d’un pays où règne la cohésion sociale et la démocratie. La Tunisie est le premier pays du monde arabe qui a accordé officiellement un visa
d’exercice à une association qui travaille pour la dépénalisation de
l’homosexualité en Tunisie, pour la lutte contre l’homophobie et pour lancer un débat sociétal sur l’homosexualité.

La Révolution de la Dignité

Toutefois, les lois en Tunisie incriminent toujours les personnes LGBTQI
et les projets politiques ne garantissent en rien le respect de la dignité de ces citoyens tunisiens. Pourtant la révolution tunisienne de 2011 est la
« révolution de la dignité ». L’idée de l’exposition est née de ce paradoxe.
Homogeneus met à l’honneur treize artistes tunisiens qui ont choisi, pour cette exposition, de s’exprimer autour de la question des libertés individuelles. Chacun d’eux est unique dans son expression et l’ensemble des
oeuvres réunies forme un splendide écrin.
L’exposition présente des oeuvres d’art dans différents modes d’expression plastique, cela varie de l’art vidéo à la peinture, la broderie, le dessin, l’art numérique, la photographie… Homogeneus se propose alors comme un témoin symbolique d’une homogénéité harmonieuse, riche par de simples différences.
Galerie La La Lande – 11 rue Lalande, 75014 Paris, France.
L’exposition durera du samedi 18 mai au lundi 27 mai 2019
Les artistes exposés: Aicha Snoussi, Chaima Sakroufi, Halim Karabibene, Hana B.Ali, Ilyes Messaoudi, Kahena Sanaa, Lamia Mechichi, Maher Maaoui, Michel Giliberti, Nadia Khiari, Nidhal Chamekh, SLOWN, Youssef Ben Slimen.
Partages