Covid-19, une chambre d’urgence made in Afrique

Partages

La Chambre d’Urgence Bio-Sécurisée pour épidémies (CUBE) a été inventée pendant l’épidémie Ebola en Afrique de l’Ouest par l’ONG ALIMA et son partenaire Sécurotec, société spécialisée dans le risque nucléaire, chimique et bactériologique.

La CUBE est une unité individuelle de traitement autonome, facilement transportable, pour les maladies hautement infectieuses. Cette chambre d’urgence fait passer la protection du soignant au patient infecté.

Conçue en parois transparentes, avec des bras externes, la CUBE permet aux équipes médicales d’assurer une surveillance continue du malade en réduisant les risques de contamination, de contrôler ses constantes, d’administrer des solutés et d’adapter le traitement depuis l’extérieur sans devoir porter un équipement de protection individuelle. Elle permet également à la famille de rester au contact du patient sans risque. La CUBE est montée en 90 mn, peut être réutilisée jusqu’à dix fois, et permet d’effectuer des actes chirurgicaux.

Ebola, le banc d’essai

En novembre dernier, Bill Gates a remis à ALIMA le prix Game Changing Innovator (l’Innovation qui Change la Donne) pour la CUBE.  Les CUBEs sont actuellement deployées en République démocratique du Congo dans le cadre de l’épidémie Ebola, la deuxième vague la plus importante et la plus meurtrière au monde. Elles ont contribué à abaisser le taux de mortalité à moins de 35%, en parallèle de la qualité des soins, de la vaccination et des traitements.

Plusieurs pays africains ont manifesté à ALIMA leur intérêt pour cet outil dans le cadre de la riposte Covid-19 : le Sénégal, le Cameroun et le Burkina Faso.

Partages