Cote d’Ivoire, l’enregistrement qui trahit Guillaume Soro

Partages

La Lettre du Continent a reconstitué quand, comment et pourquoi a été réalisé l’enregistrement à l’origine du mandat d’arrêt ivoirien contre Guillaume Soro.

Diffusé à la télévision nationale ivoirienne le 26 décembre, l’enregistrement de 7 minutes où l’on entend l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, expliquer qu’il peut mobiliser avec une « télécommande » certaines unités de l’armée ivoirienne est la justification officielle du mandat d’arrêt émis par Abidjan le 23 décembre, jour où Soro avait prévu de rentrer au pays

Des réseaux dans les jeux

Sur l’enregistrement, Guillaume Soro s’entretient avec un homme non identifié. Il s’agit d’une de ses relations, Olivier Bazin, qui travaille en Afrique depuis plus de trente ans, notamment dans les jeux au Tchad et dans le négoce pétrolier 

Partages
Previous articleGouvernement algérien, le puissant général Lachkhem place son gendre
Next articleAlgérie, un web master de 26 ans promu ministre !
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)