Congo Brazzaville, la dette israélienne de Sassou

Partages

On savait que le président Sassou était un mauvais payeur. Mais pas au point de ne pas régler les salaires de ses gardes du corps israéliens. 

Le président congolais Sassou fait appel depuis longtemps à un général israélien pour veiller sur sa garde présidentielle. Une quinzaine d’israéliens forme et encadre les hommes de confiance de la garde présidentielle. seul problème, le président Sassou doit 25 millions de dollars qu’il tarde à régler à ses amis et protecteurs. Lesquelles ont fait savoir à Brazzaville qu’ils s’imptientiaent.

Partages