La complaisance de « Jeune Afrique » pour Ouattara

Partages

Dans un communiqué qu’ils viennent de rendre public, la Société Des Journalistes (SDJ) de « Jeune Afrique » mettent en cause, dans des termes catégoriques, la ligne éditoriale observée par la direction de leur magazine en Côte d’ivoire. Les interventions des patrons du journal en faveur du régime ivoirien seraient « répétées » et injustifiées ». Les articles consacrés au président Ouattara seraient, toujours d’après ce communiqué, « tronqués, retouchés, aseptisés, déprogrammés ». Rarement la rédaction de Jeune Afrique s’est élevée avec une telle force contre les choix éditoriaux d’une direction sensible, chacun le sait, au niveau des budgets publicitaires alloués par les différents Etats africains, et pas seulement la Côte d’Ivoire.

Partages
Previous articleKabila est en guerre contre son peuple
Next articleAlger, la bataille fait rage à la Sonatrach
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)