Centrafrique, les civils pris pour cible

Partages

Les violences contre les civils sont en forte hausse depuis quelques mois dans les régions du centre-sud et sud-est de la Centrafrique où une grave crise avait éclaté en 2013. En août, septembre et octobre, l’ONG Human Rights Watch a documenté les meurtres d’au moins 249 civils perpétrés depuis mai par des groupes armés. Ce chiffre ne représente toutefois pas le nombre total de civils tués dans tout le pays, ni les nombreux meurtres commis dans des zones reculées et difficiles d’accès. La plupart des abus documentés ont été commis par des factions des rebelles de la Séléka, notamment l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC) et le Mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC), ainsi que par les forces anti-balaka.

Partages