Centrafrique : la sauvagerie du groupe privé Wagner

Un rapport de l’ONG Acled, publié le 30 août, recense en Centrafrique les violences envers les civils imputées aux mercenaires de la société militaire privée russe, Wagner.

Selon l’organisme Acled, 52% des attaques qui impliquent ces paramilitaires ont ciblé des civils entre le 1erjanvier 2018 (date de leur arrivée) et le 31 juillet 2022.

Par ailleurs, une enquête du journal américain Daily Beast mise en ligne le 3 septembre vient faire un écho sanglant à ce rapport. On y apprend notamment que des femmes, dont certaines enceintes, ont été éventrées par des « hommes blancs armés », dans les communes de Bézéré et Létélé. Elles étaient accusées d’avoir des liens avec le groupe armé 3R.

La Centrafrique adopte le bitcoin comme monnaie légale !

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.