Burkina, les intérêts croisés des Compaoré et Kaboré

Partages

Blaise Compaoré, l’ancien président burkinabé, et Roch Kaboré, l’actuel chef d’état, conservent aujourd’hui à travers le groupe d’aviation privée EBOMAF présidé par l’homme d’affaires burkinabè Mohamadou Bonkoungou des intérêts croisés.

Le groupe d’aviation privée Ebomaf, propriété de l’homme d’affaires burkinabè Mohamadou Bonkoungou, est utilisé par de nombreux Présidents africains comme Félix Tshisekedi, Patrice Talon, Mahamadou Issoufou ou encore Alassane Ouattara

Le groupe d’aviation privée EBOMAF est au départ un prête nom de l’ancien Président Blaise Compaoré et ses alliés au Burkina Faso et dans la sous-région. Quand EBOMAF est créée, Roch Kaboré est alors Ministre des Transports et de la Communication et Blaise Compaoré occupe le palais de Kosyam depuis deux années.

Mohamadou Bonkoungou est présenté à Blaise Compaoré par la belle-mère de François Compaoré, Alizéta Ouédraogo et par le général Diendéré (responsable des services de renseignements et chef d’état-major particulier du Président).

Petits arrangements entre amis

Compaoré et Diendéré vont alors œuvrer pour introduire EBOMAF auprès des chefs d’Etats de la sous-région (notamment le Bénin, le Togo, la Côté d’Ivoire, le Mali) afin d’y obtenir des marchés essentiellement dans les secteurs du BTP et des mines ( aménagement des sites miniers et location de matériel). Le tout, semble-t-il, moyennant de très importantes rétro-commissions octroyées aux entourages sur des comptes à l’étranger.

Il semble, d’après nos sources, que ces petits arrangements entre l’ancien et l’actuel président burkinabé soient toujours d’actualité

Partages