Borloo l’Africain rêve à la Présidentielle

Partages

Alors que ses ennuis de santé semblent derrière lui,  Jean-Louis Borloo se sent des ailes. Après avoir lancé sa Fondation pour le développement de l’énergie en Afrique, l’ancien ministre de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy mais également proche de François Hollande qui l »a beaucoup aidé pour sa Fondation et sa logistique, croit de plus en plus en son étoile. N’est-Il pas très apprécié des Français pour son charisme et son indépendance politique. La primaire à droite pourrait être un jeu de massacre et la gauche partira divisée et accablée par le mandat de François Hollande. Jean Louis  Borloo y voit une opportunité exceptionnelle . Fin août à Vannes,  il ranimera,  dans une universite d’été, le Club « Perspectives et Realitès » créé par Giscard, il y a 50 ans. Présidé par son ami Yves Jego, ce Club pourrait constituer une rampe de lancement de sa candidature avec le soutien du parti radical de Laurent Henart, son protégé. L’ UDI de Lagarde ne pourrait résister à ce retour. Des personnalités ne sont pas insensibles à une telle éventualité. Thierry Breton, Nicolas Hulot qui a renoncé à sa candidature, des présidents de régions comme Bertrand, des poli tiques de droite et de gauche  sont attentifs aux futures déclarations de Jean-Louis l’Africain qui tutoie désormais une trentaine de chefs d’Etat africains et qui a ses entrées personnelles à l’Onu, à l Union africaine et à l’Union européenne. Et si l’outsider pour mai 2017 n’était pas Borloo, refaisant le coup de Giscard en 1974 ?

Partages