Mauritanie, l’anti esclavagiste Biram interpellé par la police

Partages

Alors que Biram Dah Abeid, président d’IRA Mauritanie, avait lancé avec succès sa campagne en vue des législatives en Mauritanie début septembre, il vient d’être arrêté par la police.

C’est l’ancien candidat à la présidentielle de 2014 en personne qui a donné l’info sur whatsapp avant que ses proches collaborateurs ne partagent cette alerte sur les réseaux sociaux. Des policiers se sont présentés chez lui et lui ont notifié avoir reçu « l’ordre d’en haut » de l’arrêter et que par conséquent, « je dois les suivre au commissariat », a indiqué Biram.

Le leader abolitionniste n’y va par quatre chemins pour expliquer les raisons de son arrestation : «la cause immédiate (…) pourrait être liée aux activités populaires que j’ai entamées il y a quelques nuits ». 

Autre raison avancée par la tête de liste RAG/SAWAB : « Je sais que c’est lié au fait que la CENI doit nous remettre aujourd’hui un reçu définitif pour la liste nationale des députés, candidate aux élections ».

Serein, Biram termine son message par cette phrase: « Je ferme et rends le téléphone pour suivre la police qui attendait que je m’habille ».

 

Nous l’avions rencontré en juin dernier à Paris. Voici comment il présentait ses objectifs de campagne  

 Voici en quelques mots comment ce leader écouté d’une partie des opposants au président Aziz a l’habitude de se présenter.

Je m’appelle Biram Dah Abeid. J’ai voué ma vie à la lutte contre l’esclavage, l’impunité et l’injustice. C’est une promesse que j’ai faite à mon père, qui a épousé une esclave et a vu sa famille déchirée par l’esclavage. Aujourd’hui, je vous écris du fond d’une prison dans laquelle j’ai été jeté pour avoir appelé à la fin de cette pratique cruelle. Mon pays, la Mauritanie, a le pire problème d’esclavage de la planète. La majorité des esclaves sont des Haratines (nom donné aux esclaves et anciens esclaves), communauté représentant 50% de la population mauritanienne. Les bébés naissent sous la coupe de leurs maîtres, et sont contraints de les servir toute leur vie. En octobre 2008, j’ai pris la décision de créer IRA Mauritanie (Initiative de Résurgence pour le Mouvement Abolitionniste), une association indépendante, pacifique et non violente dont le but premier est de délivrer notre pays du fléau de l’esclavage…

Son site internet : http://biramdahabeid.org

 

Partages