La presse au secours de Sonia Rolland gâtée par feu Omar Bongo

Partages
L’appartement d’un cout de 800000 euros offert à Sonia Rolland offert par feu le dictateur gabonais Omar Bongo ne semble pas choquer la presse française qu’on a connu plus incisive.
 
Après la révélation par l’AFP et de Libération de l’existence d’un appartement de 800.000 euros offert par Omar Bongo à Sonia Rolland, Miss France 2000, mis au jour  dans le cadre d’une enquête menée par  L’Office central pour la répression de la grande délinquance financière, l’ancienne reine de beauté aujourd’hui actrice bénéficie dans l’ensemble d’un traitement de faveur dans la presse française  ou d’un traitement qui y ressemble fortement. C’est ainsi que Gala  parle d’un « cadeau encombrant » et d’  » Une enquête autour d’un recel de détournement de fonds publics dans laquelle l’ancienne Miss France se retrouve bien malgré elle citée. Et que selon Le Progrès : « On est en 2003 et Sonia Rolland est âgée de 22 ans, elle ne fait pas le rapprochement avec les affaires de corruption à l’encontre de Monsieur Bongo dans la presse.Elle visite le chantier et fait des réajustements avant d’obtenir les clés d’un logement évalué à 800 000 euros ».
 
« Mais je ne pouvais pas refuser un tel don »
La majorité des journaux français parlent d’un cadeau que la Reine de beauté ne pouvait pas refuser (« Mais je ne pouvais pas refuser un tel don » a déclaré Sonia Rolland aux enquêteurs! )  et aussi de sa surprise lorsqu’elle a été convoquée par la police pour découvrir que cet appartement  avait forcément été financé par de l’argent public gabonais dirigé par un un despote prédateur dont les seuls émoluments de chef d’Etat ne peuvent permettre ce genre de générosité.  
Une Reine de beauté française qui clame son engagement « en faveur de l’Afrique » mais qui reçoit sans gêne un cadeau de 800.000 euros (plus de 500 millions de Francs CFA!)  d’un potentat Africain? Ça va… 
 
Partages

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here