L’Elysée au secours de Benalla

Partages

La présidence de la République répondra rapidement au rapport de la commission d’enquête du Sénat sur l’affaire Benalla qui comporte « beaucoup de contre-vérités », a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux.

Le Sénat a lancé une procédure pour « faux témoignage » à l’encontre d’Alexandre Benalla et souligné les « incohérences » de déclarations de collaborateurs de l’Elysée, dont le secrétaire général Alexis Kohler, concernant les agissements de l’ancien chargé de mission de la présidence.

Lors du compte rendu du conseil des ministres, Benjamin Griveaux a refusé de préciser de quelles contre-vérités il parlait et a dit ne pas être mesure de dire si l’Elysée répondrait ce mercredi ou jeudi.

« L’Elysée aura l’occasion d’apporter des réponses factuelles sur manifestement beaucoup de contre-vérités qui se trouvent présentes dans le rapport », a-t-il dit.

« Je trouve curieux que les assemblées aient à se prononcer sur l’organisation du pouvoir exécutif », a-t-il par ailleurs déclaré à propos des recommandations faites par la commission.

Partages