Beghal, les aveux du juge Ricard

Partages

Sur deux pages, après un titre de tête à la « une », Le Monde du 30 janvier nous fait trembler en nous contant l’histoire de Djamal Beghal, « le Ben Laden Français ». Toujours est-il que la justice a été incapable d’imputer un seul crime à cet homme… mais c’est vrai qu’il est terriblement barbu. Ainsi un câble diplomatique envoyé par l’ambassade des Etats-Unis à Paris vers Washington, message révélé naguère par WikiLeaks et Le Monde, révèle l’histoire suivante, c’est un diplomate américain qui écrit un compte rendu pour son patron aux US : « Ricard dit que les preuves contre Djamel Beghal n’auraient pas suffi, normalement, à le faire condamner, mais ils y sont parvenus grâce à la réputation de la Section antiterroriste ».
Et qui est ce Ricard ? Il n’est autre que le juge qui a réussi à faire condamner Beghal.

Partages