Bajolet, c’est Bajolet; la France, c’est la France

Partages

L’ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt a réagi, ce lundi 24 septembre, aux déclarations de Bernard Bajolet qui avait critiqué le pouvoir algérien et mis en cause l’état de santé du chef de l’État Abdelaziz Bouteflika.

Dans une déclaration accordée à la presse en marge de l’installation du comité d’amitié algéro-française, l’ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt a affirmé que les déclarations de Bernard Bajolet sur l’Algérie «n’engagent que lui» soulignant que «la position Bajolet n’est nullement celle de l’Etat français.»

Pas d’huile sur le feu !

Le diplomate français a ensuite rappelé que «Bernard Bajolet a déjà été ambassadeur en Algérie et sait très bien que les relations algéro-françaises sont très sensibles» affirmant qu’il « ne fallait pas rajouter de l’huile sur le feu.»

Dans un entretien accordé au Figaro, l’ancien ambassadeur de France en Algérie, Bernard Bajolet avait déclaré que le président Abdelaziz Bouteflika «est maintenu artificiellement en vie.» Ces déclarations avaient fait réagir le Secrétaire Général du FLN, Djamel Ould Abbès qui a affirmé samedi dernier que «le président Bouteflika dirige le pays comme un maestro.»

Partages